150 ans de câbles transatlantiques, l’avenir voyage sous les océans

En 1866, le premier câble sous-marin était mis en service et reliait les deux rives de l’Océan Atlantique. C’était le début d’une révolution des télécommunications qui a laissé place au monde hyperconnecté dans lequel nous vivons aujourd’hui. 

Aux origines de la révolution

Aujourd’hui, le monde des télécommunications ne pourrait pas exister sans le réseau international des câbles sous-marins. Et pourtant, il y a 150 ans rien de tout cela n’existait. La première et timide tentative, mais historique, de commencement de cette révolution eut lieu en 1850, avec une courte infrastructure positionnée sous le tunnel de la Manche, entre la France et le Royaume-Uni. Ce fut un échec, mais elle marqua néanmoins le début d’un parcours qui donna des résultats révolutionnaires par la suite.

Le défi transatlantique fut relevé seulement 15 ans après. En 1866 l’Atlantic Telegraph Company mit en service le premier câble qui allait du Royaume-Uni jusqu’en Amérique du Nord en traversant entièrement l’Océan Atlantique. Là non plus le succès ne fut pas fulgurant, mais une pierre à l’édifice était posée.

Le réseau actuel des câbles sous-marins

Au cours des décennies qui ont suivi, la réalisation des câbles sous-marins a littéralement explosé, avec une ultérieure accélération ces 30 dernières années. Pour s’en rendre compte, il suffit de jeter un œil au site de  Telegeography, qui recense plus de 350 câbles en service ou à l’animation proposée par Quartz. Aujourd’hui, ces infrastructures représentent les piliers du monde des télécommunications et sont toujours plus performantes, sûres et fiables. Naturellement ce sont des équipements très coûteux, toutefois moins que les satellites (par rapport auxquels ils sont même plus rapides), mais délicats, bien qu’au fil des années les possibilités de réparation se soient énormément améliorées. 

Aujourd’hui, les dangers principaux pour les câbles sous-marins viennent des requins ou d’actes de piraterie. Il est vrai que leur rôle technologique déterminant, dans un monde qui vit de connexions, font d’eux une cible de choix, pour ceux qui voudraient mettre en crise tout le système de communications internationales. C’est pour cette raison que la tendance aujourd’hui est de créer des réseaux parfaitement redondants, capables de faire face à tous incidents éventuels.