500 Startups : 2 millions de dollars pour l’innovation au Nigeria

500 Startups, fonds s’occupant des programmes d’accélération d’activité destinés aux nouvelles entreprises, a annoncé l’allocation d’un crédit de 10 millions de dollars en faveur des entreprises du secteur des technologies au Nigeria. L’objectif est de soutenir le boom du numérique et de la diffusion des nouvelles technologies dans le pays africain.

Le boom technologique du Nigeria

Le Nigeria, avec plus de 83 millions d’utilisateurs d’internet actifs, est l’un des pays les plus portés sur le numérique d’Afrique et l’un des marchés les plus importants du secteur des télécommunications. C’est également un pays très ambitieux : son gouvernement a récemment annoncé vouloir rejoindre un niveau de diffusion à large bande égal à 30% avant 2018. Une stratégie qui vise à transformer radicalement le profil économique du pays, en l’émancipant de l’exportation des ressources naturelles, représentant aujourd’hui la part principale du PIB, et en activant les autres secteurs stratégiques. Le terrain est ainsi fertile et se prête au développement de nouvelles et intéressantes entreprises du secteur des technologies capables de donner une impulsion à tout le tissu économique.

L’engagement de 500 Startups

Dans le cadre de ce développement progressif, on insère l’intervention de 500 Startups, fonds américain s’occupant de programmes d’accélération d’activités dédiés aux startups.

La société, qui a déjà financé environ 800 projets dans le monde entier, a annoncé vouloir investir 2 millions de dollars au Nigeria, en aidant les startups du secteur des technologies. Plus spécifiquement, l’attention sera portée surtout sur les activités s’occupant d’e-commerce et de développement de logiciels. Selon les déclarations d’Andrea Barrica, Venture Partner (ou partenaire commercial) de 500 Startups, ce dernier a l’intention d’identifier, dès 2016, un ou deux projets à mener. Ainsi, le Nigeria viendra s’ajouter aux 10 autres pays africains où le 500 Startups est présent ; parmi eux figurent l’Egypte, le Ghana, l’Afrique du Sud et le Kenya.