industrie du satellite en Afrique du Sud

Une nouvelle étape pour l’industrie satellitaire en Afrique du Sud

Afrique du sud – L’industrie du satellite sud-africaine a atteint une nouvelle étape dans la sphère internationale avec le lancement, de Cap Canaveral en Floride, de deux nanosatellites sud-africains.

Ce bureau est également bon de mentionner le fait que l’Afrique du Sud est le deuxième parmi les 15 pays africains pour des occasions d’affaires.

Le 18 avril 2017, deux nanosatellites « nSight1 » dessinés et construits par SCS Space basée au Cap, membre du SCS Aerospace Group, et un « ZA-Aerosat », conçu et fabriqué par CubeSpace de l’Université Stellenbosch ont été lancés dans le cadre d’un projet de 28 nanosatellites au total, provenant de 23 pays différents.

En quoi consiste ce projet ?

Ce projet de satellites est un investissement commun de SCS Aerospace Group et Pinkmatter Solutions qui fournit les logiciels du segment sol.
Les satellites font partie de quelque chose de plus grand ; le projet QB50, financé par l’Union européenne et dirigé par l’Institut Von Karman qui conduit la recherche dans la basse thermosphère entre 200 et 380 km d’altitude.

Quel est le but de ce projet ?

Les données collectées sur une période de 18 mois au cours de cette expérience, seront utilisées pour compléter les modèles atmosphériques actuels, notamment applicables aux trajectoires de rentrée atmosphérique des vaisseaux spatiaux. Tous les nanosatellites finiront par exploser à la fin de leurs durées de vie.

SCS Space est une filiale de SCS Aerospace Group, la société privée de satellite la plus grande en Afrique.

 

Source: www.itnewsafrica.com