Afrique et croissance économique, un avenir d’enjeux et d’opportunités

La région la plus développée est celle des pays subsahariens même si, l’année dernière, une série de facteurs ont ralenti la croissance économique. L’Afrique est comparable à la nouvelle Chine et par conséquent l’innovante courbe de développement de cette tendance est plus que prometteuse. VuBlog propose un dossier en ligne des apports intéressants réalisés sur ce thème.

Les pays subsahariens sont les plus développés

Comme l’indique le site, Africa.com,  l’Éthiopiela République démocratique du Congola Côte d’Ivoirele Mozambiquela Tanzanie et le Rwanda enregistrent le haut taux de croissance économique annuel prévu. L’estimation est de 4,6 %, mais l’année dernière, il y a eu une interruption. Comme l’explique, Focus Economics, les causes à cela sont entre autres, les matières premières à bas coût, l’instabilité politique, les conditions météorologiques défavorables, le manque d’eau et d’énergie électrique.

La « nouvelle » Chine  

Comme le déclare l’administrateur délégué de Watly, Marco Attisani, et Africa outlook, « l’Afrique est désormais vue comme la Chine d’il y a 30 ans, même si elle manque encore d’infrastructures. La véritable émancipation économique réside dans sa capacité d’engagement réel et d’être compétitive sur un pied d’égalité dans le paysage mondial ».

Une nouvelle courbe d’investissement

Pour le continent africain, il semblerait bien que l’heure de la reconquête ait sonné. En effet, même s’il fait les frais du ralentissement de la Chine et de la baisse du prix des matières premières, les estimations du PIB sont rassurantes : en 2016 l’Afrique enregistrera une croissance économique supérieure à 4,25 %, tout comme  l’indique le journal Repubblica.it.

D’ici à 2025, un PIB de 4,5 trillions de dollars 

Selon businesscommunity.it, qui publie une étude conduite par Frost & Sullivan, en  Afrique, encore un grand nombre d’opportunités demeure inexploitées, et il existe un énorme potentiel de développement. Selon les experts, le continent est voué à devenir la seconde région géographique au monde pour sa rapidité d’expansion d’ici à 2025, avec un PIB égal à 4,5 trillions de dollars.