Connexions à bas coûts, le défi pour le “réseau inclusif”

Familles pauvres vivant dans des zones rurales loin des villes : afin de permettre au continent de se développer économiquement et socialement, le défi est d’inclure elles aussi dans la numérisation de l’Afrique.

L’internet mobile peut combler la fracture numérique. La diffusion de la technologie mobile et des connexions avec le téléphone mobile permettent de combler la fracture numérique entre les pays pauvres ou en voie de développement et les pays les plus avancés. Selon ce que Michael Kende écrit sur “TechCrunch”, aujourd’hui le signal mobile atteint 94% de la population, et 48% est couverte par les services d’Internet mobile.

Le réseau mobile connecte le Nigeria. C’est grâce à la technologie mobile que les familles pauvres au Nigeria peuvent accéder à Internet. C’est souligné dans un article de “IT World, écrit par  Michael Malakata, qui exprime qu’environ 25% de tous ceux qui surfent sur le web avec le téléphone mobile appartiennent à des tranches de revenu basses. C’est grâce à la diffusion de téléphones mobiles et d’abonnements à bas coût, ainsi qu’aux politiques réalisées par certains gouvernements africains, que l’on a réussi à fournir la connectivité aux zones rurales les plus sous-équipées du point de vue économique.

smartphone

Le Wireless de Microsoft pour le Kenya. Le portail “ IT News Africa ” mentionne la nouvelle du projet avec le quel Microsoft veut contribuer au développement de l’accès au réseau Internet au Kenya, dans la zone rurale de Nanyuki. L’idée est de jouer sur la technologie Wireless pour diffuser les connexions à “ bas coût ” dans des zones sous-équipées du point de vue socio-économique. L’initiative fait partie de “4 Afrika”, le plan par lequel Microsoft veut contribuer à la numérisation du continent.

Afrique du Sud et fracture numérique : progrès plus lents que prévu. La lutte de l’Afrique du Sud contre la fracture numérique ne se passe pas comme l’on avait espéré ou programmé. Promotion de la large bande à des prix abordables et diffusion de cette dernière dans les zones rurales : ce sont les objectives du Gouvernement sud-africain. Mais les résultats sont obtenus avec difficulté. L’article de IT Web sur le sujet exprime les opinions de certains experts en la matière, qui soulignent que la direction prise est la bonne mais les pas sont trop lents.