Technologie

Entreprises et technologies, qu’est-ce qui changera en 2018?

La technologie envahit nos vies depuis de nombreuses années, modifiant nos habitudes, notre façon de penser et de vivre notre existence professionnelle en sus de notre existence personnelle.

De nombreuses entreprises italiennes et étrangères ont fait de la recherche dans le domaine des technologies leur cheval de bataille afin de renforcer leurs activités futures et de rester au pas avec le présent.

Nous avons déjà parlé, dans cet article, de certains des emplois de l’intelligence artificielle, mais ici, nous approfondirons la question de l’évolution des entreprises au cours de l’année 2018.

Selon une étude publiée par Forbes, 38 % des entreprises ont utilisé des systèmes d’intelligence artificielle en 2016, mais on estime que ce chiffre augmentera pour atteindre les 62 %.
De plus, l’IDC (International Data Corporation) prévoit une augmentation du marché de 8 milliards de dollars en 2016 jusqu’à plus de 47 milliards en 2020. Cela signifie que la tendance de l’année qui vient de commencer est à une hausse constante des investissements technologiques dans le milieu professionnel.

Technologies artificielles : quelles seront celles qui domineront en 2018

L’une des tendances qui continuera d’évoluer cette année touchera sûrement le secteur linguistique. Une machine, un logiciel, peut se charger de traiter les informations de façon détaillée et plus exacte qu’un cerveau humain: c’est pourquoi il existe des applications se chargeant de créer des langages naturels comme par exemple dans les services à la clientèle.

L’apprentissage automatique est lui aussi un secteur très important, une branche de l’intelligence artificielle, qui permet à une machine de mémoriser des informations rapidement et de les traduire en résultats. Les secteurs dans lesquels ce type d’application est utilisé sont très diversifiés : ils vont de la grande distribution aux analyses de marché.

La biométrie entre également dans le domaine des recherches de marché. Il s’agit ici de la mesure et de l’analyse des aspects physiques de la structure et de la forme du corps humain et du comportement.

On parle par contre d’apprentissage profond lorsqu’on désigne un ensemble d’algorithmes utilisant des réseaux neuronaux artificiels pour apprendre à des niveaux multiples. On peut ainsi passer de la reconnaissance vocale automatique à celle des caractères et jusqu’à celle des images.

Mais l’industrie 4.0 a également besoin d’automatiser les processus physiques dans les secteurs où il est absolument nécessaire d’accélérer au maximum les processus ou dans les milieux où il serait trop dangereux de faire intervenir un être humain. On estime que l’automatisation des processus industriels deviendra de plus en plus fréquente dans le domaine en 2018, la tendance se prolongeant dans les années à venir.

 

Source: it.businessinsider.com www.wired.it