L’Europe réforme les télécommunications

Les télécommunications et les droits d’auteur sont dans la ligne de mire de la Commission européenne qui mise sur une réforme profonde et substantielle d’un secteur de plus en plus stratégique. VuBlog a recueilli des témoignages très intéressants sur ce thème : approfondissements et commentaires des experts et des techniciens chargés des travaux.

Le juste compromis

Un mélange de réglementation ciblée et de déréglementation. Le portail Key4Biz synthétise ainsi l’orientation de la réforme des télécommunications et des droits d’auteur voulue par la Commission européenne, et présentée les semaines passées par Jean-Claude Juncker. Au centre du projet, le nouveau code des communications électroniques. Un compromis entre des tendances opposées, accueilli favorablement par les analystes de FTI Consulting.

Le OK de Prysmian

Une approbation substantielle de la réforme, également de la part de Prysmian, société de construction de câbles pour l’énergie électrique et les télécommunications, comme le souligne le magazine, Corriere Communicazioni. Le gagnant, selon les experts de ce géant international, c’est surtout le concept et le projet de gigabyte society. Une Europe qui choisit d’investir dans les réseaux de fibre optique est en phase avec son temps et prête à prendre part aux défis que représentent les nouvelles technologies.

Des règles, mais pas uniquement

Le projet de la Commission européenne pour le partage des télécommunications ne prévoit pas seulement des règles, mais aussi un plan d’investissements ambitieux. Jean-Claude Juncker a indiqué les objectifs : d’ici à 2020 toutes les familles du continent devront avoir à leur disposition une vitesse de connexion minimale de 100 Mb/s, et le réseau 5G devra être présent dans les principales zones urbaines et voies ferroviaires. Le portail DDay se penche plus profondément sur la question.

Le marché unique numérique

Le cadre de cette initiative européenne s’appelle le Marché unique numérique  , avec un potentiel économique très élevé. EuNews lui consacre un article intéressant pour approfondir les choses qui donne la liste de toutes les initiatives qui le composent, et qui propose également une estimation du retour économique. Selon ces calculs, le Marché unique numérique pourrait libérer 415 milliards par an pour la croissance économique.