australia and new zealand

Le câble sous-marin pour la connectivité transpacifique

Le système de câble sous-marin Hawaiki est bien arrivé à Pacific City, Oregon.

Hawaiki est un câble transpacifique de 15 000 km qui reliera l’Australie et la Nouvelle-Zélande à la partie continentale des États-Unis, ainsi qu’à Hawaï et aux Samoa américaines, avec des options pour s’étendre à d’autres îles du Pacifique Sud.

Le câble sous-marin a été co-développé par les entrepreneurs néo-zélandais Eion Edgar, Malcolm Dick et Remi Galasso, et une fois opérationnel, il reliera l’Australie, la Nouvelle-Zélande et les États-Unis.

Un grand projet pour connecter deux continents

Remi Galasso, PDG d’Hawaiki, a exposé son point dans ces lignes : “Les prochains mois verront la concrétisation de notre rêve pour Hawaiki, un système qui aura un impact sur les capacités et les économies de centaines de communautés du Pacifique. Compte tenu de la portée du projet, son avancement à ce jour est stupéfiant. C’est un plaisir d’arriver enfin à la phase d’installation et de savoir que nous serons bientôt prêts à lancer le système et à répondre aux besoins vitaux de la région.”

Cependant, la seule connexion du Pacifique figurant sur la dernière carte de développement de l’entreprise est celle de Tafuna, aux Samoa américaines. Les connexions vers les îles Fidji, Tonga et la Nouvelle-Calédonie sont indiquées en tant que « tests ».

Les plans de l’entreprise de se connecter à Fidji ont subi un revers en décembre lorsque la Banque Mondiale a annoncé un financement de 5,95 millions de dollars en soutien à la construction d’un nouveau câble pour relier le réseau Southern Cross Cable à Vanua Levu, la deuxième île la plus peuplée des îles Fidji.

Le lien avec les Samoa américaines a été annoncé en avril 2016 par Galasso : « Nous pensons que Hawaiki est une opportunité unique pour les îles du Pacifique d’avoir une connectivité directe avec un système de câble sous-marin transpacifique ».

En outre, les intervenants associés à l’île australienne de Norfolk ont ​​fait pression sur le gouvernement australien pour qu’il finance les 30 millions de dollars australiens qu’ils estimaient nécessaires pour relier Hawaiki à l’île, mais ils ont échoué.

Ce câble sous-marin représente une nouvelle ère pour la Nouvelle-Zélande et toutes les îles du Pacifique: la connectivité mondiale bénéficiera de ce projet complexe.

 

Source: www.capacitymedia.com