ICT et développement durable, l’appel des dirigeants africains

Dans son rapport annuel de Développement Durable et de Responsabilité de l’entreprise, Ericsson revient sur l’importance des solutions ICT (Technologie de l’Information et de la communication) ainsi que leurs conformités absolues aux objectifs de développement durable soutenus par les Nations Unies. À l’occasion de l’ouverture de la Conférence des Ministres au siège de la Commission économique pour l’Afrique, même les plus grands dirigeants politiques soutiennent l’approche inclusive et durable.

Entre ICT et les objectifs de développement durable : l’exemple d’Ericsson

L’Information and Communications Technology (ICT) peut satisfaire totalement les 17 objectifs de développement durable soutenus par les Nations Unies, avec tout le potentiel pour accélérer leur réalisation. Le 23ème rapport annuel de Développement Durable et de Responsabilité de l’entreprise, publié par Ericsson, l’a souligné, comme l’a également déclaré Hans Vestberg, son Président Directeur Général, puis repris par It News Africa. Ce n’est pas par hasard qu’au centre de l’engagement de l’entreprise suédoise il existe des concepts d’intégrité et de transparence, comme le confirme ce chiffre de 99% qui représente le pourcentage de ses employés en activité qui reconnaissent le Code Éthique de la société. En démontrant son engagement dans le respect des droits de l’Homme, Ericsson répond ainsi, pour la deuxième année consécutive, aux principes directeurs des Nations Unies pour la structure des entreprises et des droits de l’Homme et reste l’unique société ICT à y répondre, avec des conséquences dans la pratique plus que louables grâce à des solutions ICT applicables, par exemple, en réseaux et en transports intelligents.

L’appel des dirigeants africains pour le développement et la transformation économique

Certains des plus grands dirigeants politiques des pays africains sont intervenus en nombre lors de l’ouverture de la Conférence des Ministres au siège de la Commission économique pour l’Afrique à Addis Abeba. “Notre futur est entre nos mains” a déclaré le Premier Ministre de l’Ethiopie Haile Mariam Desalegn. Avec lui, le Premier Ministre de la République Démocratique du Congo Augustin Matata Ponyo a également parlé de développement inclusif et durable pour affronter les changements climatiques et la croissance économique, comme le rapporte à nouveau It News Africa.