La Chine investit en Afrique

La Chine est toujours plus présente dans l’économie africaine. Les principales entreprises du géant asiatique sont en train de multiplier leurs investissements sur le continent africain, spécialement dans le domaine des télécommunications. VueBlog revient sur le sujet avec une rétrospective de certains des principaux articles et éditoriaux consacrés à cette question.

L’Afrique accélère grâce à la Chine

Chrispinus Omar, sur le site AllAfrica.com, consacre un long article au rôle clé tenu par les investissements chinois dans l’accélération du développement économique et technologique de l’Afrique. Le développement des infrastructures, finances et télécommunications sont les trois secteurs dans lesquels cette présence se fait sentir le plus et où ses effets sont les plus importants.

Pourquoi la Chine mise-t-elle sur l’Afrique ?

Le portail E-International Relations Students propose une réflexion sur les motivations qui poussent la Chine à investir de plus en plus dans le tissu économique et financier de l’Afrique. L’analyse essaie de tracer les conséquences que ces investissements massifs pourront avoir sur l’équilibre économique au niveau mondial.

Une coopération à réinventer

À l’occasion du forum sur la coopération économique Chine-Afrique (FOCAC), The Herald propose une réflexion sur l’état actuel des partenariats entre le pays asiatique et le continent africain ainsi que sur la manière dont ces derniers devront être réinventés afin de résister aux conditions économiques mondiales en perpétuelle mutation.

La Chine réunit le Cameroun et le Brésil

China Unicom, société de téléphonie fixe et mobile, a conclu un accord avec le gouvernement du Cameroun et avec la Cameroon Telecommunication Corporation sur la réalisation d’une liaison entre le pays africain et le Brésil. Il s’agit de câbles sous-marins de fibre optique qui constitueront un nouveau pont entre l’Afrique et l’Amérique du Sud. Cette information provient du portail Africa Rivista.

Huawei connecte le Ghana

Le premier réseau en fibre optique du Ghana sera “made in China”. Ce sera Huawei, colosse chinois du secteur des télécommunications, qui sera en charge de ce réseau après avoir signé un accord avec le gouvernement du pays africain. Sur ce thème, voir l’article de PCworld.com.