La Smart-mobilité, la révolution numérique gagne les rues

Dans les villes smart de demain, des voitures smart circuleront également. Des véhicules intelligents qui révolutionneront le concept de mobilité urbaine, à la fois en termes de confort pour le citoyen et de bienfaits pour l’environnement. Ce n’est pas un hasard, si les gouvernements, les grandes entreprises et les chercheurs s’intéressent de plus en plus au sujet.

Des métropoles à la ville smart en 5 étapes

Selon les articles du blog de Fastweb, il existe 5 technologies indispensables pour transformer un centre urbain normal en ville smart futuriste. Les innovations relatives à la smart-mobilité sont incluses dans ces technologies, avec un regard particulier sur les développements qui pourront venir du monde des mégadonnées et de leurs analyses, un filon de recherche aux potentialités énormes.

L’engagement de la Maison Blanche

En raison de l’importance stratégique des villes intelligentes, la Maison Blanche a décidé d’aller sur le terrain et d’effectuer d’importants investissements. L’administration Obama a investi 80 millions de dollars, à répartir entre 70 centres urbains, pour en faire des laboratoires d’innovation. D’ailleurs, comme l’écrit le site Rinnovabili.it, 15 millions seront destinés à la smart-mobilité.

La prophétie de McKinsey

Les analystes de McKinsey n’ont aucun doute : les autos smart représentent le futur et vont révolutionner le marché de l’automobile. Au cœur de ce changement, souligne un article de Fleet Magazine, la gestion des mégadonnées, nouveauté qui semble bien vue également par les consommateurs qui se disent prêts à partager leurs données afin qu’elles soient numérisées dans l’optique d’une amélioration consécutive de la qualité de la vie.

Le pari de Ford

Si le marché pointe dans une direction, les grands acteurs de ce marché ne peuvent pas se laisser distancer. C’est pourquoi, la maison Ford a choisi d’investir gros dans les voitures intelligentes. Ford ne se consacrera pas seulement aux voitures électriques auxquelles seront destinés 4,5 milliards pour leurs réalisations, mais aussi aux recherches afin d’élaborer un nouveau concept de mobilité, comme l’explique un article de Borsa Italiana.