La technologie en Afrique

La technologie en Afrique, au-delà de l’engouement

La technologie en Afrique, qui forme les développeurs de logiciels, et qui symbolise l’expansion de la technologie au Nigeria, a emménagé dans de nouveaux bureaux sur cinq étages en janvier 2017 pour accueillir une équipe de plus en plus nombreuse.

Quelques mois avant le déménagement, le grand manitou de Facebook, Mark Zuckenberg, était en déplacement à Lagos afin de rendre visite aux compagnies technologiques les plus importantes, telle que Andela, qui a bénéficié d’une levée de fonds de série B de 24 millions de dollars US de la part du consortium d’investisseurs, dirigé par Initiative Chan Zuckenberg, fondé par Mark Zuckenberg et son épouse, Priscilla Chan.

Selon Seni Sulyman, Directeur d’Andela Nigeria, le soutien du média social milliardaire est une reconnaissance, non seulement du travail d’Andela, mais aussi de l’ensemble de l’écosystème technologique nigérian. « Il y a bien longtemps que l’on parle de technologie en Afrique, et en particulier au Nigeria », déclare Seni Sulyman.

Les données de Partech Venture n’incluent que les accords de plus de 200 000 $ et excluent toutes subventions ou négociations de dette, et tout « mégadeal » d’une valeur de 100 millions de dollars US et plus. Seulement trois pays ont bénéficié de près de 80 % du financement total en Afrique ; le Nigeria a obtenu 109 millions de dollars US ou 29,8 %, l’Afrique du Sud a reçu 96 millions de dollars US ou 26,4 %, et le Kenya 92 millions de dollars US ou 25,3 %.

Le Webmobile est la plateforme de prédilection en Afrique, en raison de son coût relativement bas, comparé au sans fil à large bande. La croissance rapide de la technologie mobile a inspiré de nombreuses solutions et services numériques innovants sur le continent et, à mesure que les infrastructures se développent, et que le coût des appareils intelligents baisse, les entrepreneurs de la technologie développent des solutions technologiques uniques pour l’Afrique, à même de résoudre les problèmes africains.ì

L’année dernière, la multiplicité des activités à elle seule a prouvé que le secteur technologique en Afrique a acquis une position forte. Cependant, comparé aux marchés plus développés, tels que Singapour et la Silicon Valley, l’Afrique a encore du chemin à parcourir.

 

Source: africanbusinessmagazine.com