africa continent

L’Afrique en mutation: comparaisons entre startuppers, entreprises et universités – de « L’Imprenditore »

Tiré de « L’Imprenditore » l’article d’Ely Szajkowicz

 

L’Université Alma Mater de Bologne organise une réunion le 27 novembre pour faire le point sur la manière de créer une nouvelle génération d’entrepreneurs. La voix des entreprises est confiée à Giovanni Ottati, président de Confindustria Assafrica & Mediterraneo

Aller à l’université pour faire des affaires et innover en Afrique. Des mondes apparemment lointains qui dialoguent pour créer et donner une formation entrepreneuriale, ouvrant la voie à une prochaine génération d’entrepreneurs pour faire des affaires en Afrique et avec l’Afrique. L’Université de Bologne, des entreprises, des institutions, des tuteurs et des startuppers se réunissent pour photographier une Afrique qui change, avec une vision cohérente avec les tendances 2021 et les besoins réels des 54 pays du continent, en agrégeant données et informations utile et nécessaire pour le travail des startuppers.

C’est l’objectif de la rencontre «Alma Mater avec l’Afrique – projets et partenariats pour l’innovation et le développement durable» qui se tient à partir de Bologne le 27 novembre à 18h00 dans le cadre de la Nuit européenne des chercheurs 2020, dédiée à ce année aux solutions que la recherche peut apporter en réponse aux 17 objectifs de l’Agenda 2030 des Nations Unies. Un entretien multi-voix sur le continent où tout est incommensurable, de la démographie aux villes, de son extension géographique aux 80000 km de frontières commerciales qui tomberont à partir du 1er janvier 2021 avec l’entrée en vigueur de la Zone de libre-échange continentale africaine.

Sur le plan de la formation en particulier, Alma Mater, avec cinq autres prestigieuses universités italiennes, fait partie de la «Fondation italienne pour l’enseignement supérieur en Afrique» pour promouvoir l’internationalisation des universités africaines. Mais les liens de l’Université de Bologne avec l’Afrique et son action pour le développement du continent viennent de loin, avec une présence constante de plus de 900 étudiants de différents pays africains inscrits aux cours d’Alma Mater et des relations consolidées plus de 50 universités et institutions de 15 états africains.

La rencontre est construite en deux parties, la première d’un cadre institutionnel-économique et la seconde plus centrée sur les thèmes de recherche et le rôle de l’université par rapport aux différentes possibilités d’interaction en Afrique et avec l’Afrique.

Giovanni Ottati, Président de Confindustria Assafrica & Mediterraneo, exprimera la vision des entreprises qui ont longtemps choisi, avec conviction, de travailler en Afrique, apportant également la vision d’une communauté d’affaires qui a longtemps réfléchi en contraste avec les stéréotypes du récit italien sur l’Afrique, devenant ainsi une marque ambassadrice de facto de l’Italie industrielle en Afrique.

A l’issue de la rencontre, le Prix 2019 sera remis à la startup Bioverse Srl, décerné dans le cadre du projet StudENT for Africa, le programme Alma Mater pour le développement de l’entrepreneuriat étudiant qui soutient la réalisation d’idées entrepreneuriales innovantes pour créer développement économique et social des pays africains.

Pour participer, vous pouvez vous inscrire jusqu’au 27 novembre à midi sur le site de la réunion, au lien https://eventi.unibo.it/almamater-con-africa-2020/iscrizioni.
Il est également possible d’accéder depuis la plateforme «Researchers ‘Night» au lien https://notte-dei-ricercatori.sharevent.it/it-IT. Cliquez simplement sur « Stands virtuels » et sélectionnez « Alma Mater avec l’Afrique » pour le lien direct vers le webinaire.