Le Kenya conçoit sa plateforme GRX et pense comme un leader

Nairobi est prête à accélérer le développement numérique. En effet, le gouvernement kenyan a annoncé la réalisation du premier « Global System Communication Roaming Exchange » en Afrique, et le quatrième au monde. Un projet qui aura une grande incidence sur la qualité et les coûts des services de télécommunications, aussi bien pour la voix que pour les données.

Le GRX de Nairobi

Étape après étape, le Kenya ne cesse de renforcer son image de pays africain à l’avant-garde dans le secteur des télécommunications et des TIC. Et l’annonce d’un nouveau projet ambitieux de réalisation à Nairobi d’un Global System Communication Roaming Exchange (GRX) signe le dernier chapitre de cette croissance. La structure, ayant pour objectif de proposer une plateforme de référence aux connexions itinérantes pour la voix et pour les données de différents opérateurs mobiles, sera la première de ce type sur le continent africain, et la quatrième au monde après Amsterdam, Singapour et Washington. Un véritable bond en avant pour ce pays, qui est aux côtés de véritables puissances mondiales de l’innovation technologique.

Le Kenya à l’avant-garde

À plusieurs occasions, VuBlog a consacré de l’espace aux projets kenyans grâce auxquels il s’affirme progressivement comme meneur du continent africain en matière de télécommunications. C’est le cas de la dorsale en fibre optique et du nouveau câble de liaison avec le Soudan. Des investissements qui contribuent à donner des ailes à l’économie du pays et à en faire un pôle d’attraction pour les entreprises du secteur.

Le projet GRX s’intègre dans cette ligne. L’objectif est de constituer un point de référence, non seulement pour les opérateurs locaux, mais aussi pour les opérateurs actifs dans des zones stratégiques, comme l’Europe, l’Asie et le Moyen-Orient. Les effets de la présence de cette structure, unique en Afrique jusqu’à présent, seront bénéfiques surtout en termes de qualité et de coûts. En effet, il sera possible d’atteindre une meilleure définition des services proposés pour les données et la voix en réduisant ostensiblement le coût de l’itinérance.