Africa's mobile phone market

Le marché de la téléphonie mobile en Afrique, la situation en 2017

Le marché de la téléphonie mobile en Afrique a commencé l’année 2017 par une baisse drastique en glissement trimestriel d’après les derniers chiffres annoncés par International Data Corporation (IDC).

Le dernier rapport trimestriel de suivi de la téléphonie mobile publié par l’entreprise internationale de conseil et recherche en technologie montre que les expéditions globales pour le premier trimestre de l’année en Afrique se sont montées à 54,5 millions d’unités, soit une baisse de -8,2% par rapport au T4 de 2016.

IDC indique que ceci était principalement dû à un fort déclin de -17,6 % dans le segment Smartphones, avec des expéditions passant de 25,8 millions d’unités au T4 de 2016 à 21,2 millions d’unités au T1 de 2017.

La chute dans les expéditions de Smartphones au T1 de 2017 a été causée par des baisses importantes en glissement trimestriel dans les trois plus importants marchés de Smartphones du continent : Afrique du Sud (-13,6 %), Nigeria (-8,1 %) et Égypte (-11,5 %).

En Afrique du Sud, la baisse a été principalement due aux niveaux élevés de stock dans le canal issu des trimestres précédents, », déclare Nabila Popal, responsable sénior de recherche chez IDC.

« Le déclin au Nigeria a été causé par la récession continue dans l’économie globale ainsi que par les difficultés pour accéder aux devises étrangères pour les importations, tandis que des difficultés continues de taux de change étaient aussi à l’origine du déclin majeur constaté en Égypte. »

En termes de classements fournisseurs, Samsung reste le fournisseur de Smartphones leader du continent, avec une part de marché de 29,8 % au T1 de 2017 en hausse par rapport aux deux trimestres précédents mais avec une légère baisse par rapport au T1 de 2016.

Son grand rival en Afrique, le groupe Transsion basé en Chine, a pris la seconde place avec une part de 23,9 % du marché des Smartphones grâce à son portefeuille diversifié de téléphones de gamme moyenne et sa forte concentration sur le segment de prix <$150.

IDC prévoit que les expéditions de Smartphones en Afrique ne bougeront pas cette année, mais que la croissance reprendra en 2018 à mesure que l’économie reprend progressivement.

 

 

Site: www.itwebafrica.com