Le Networked Readiness Index donne le classement des pays les plus « réactifs » en matière de technologie

Dans un contexte où une forte nécessité de systèmes de transition regroupant plusieurs technologies numériques toujours à l’avant-garde se fait sentir, le Networked Readiness Index mesure le niveau de « Numérisation » des économies mondiales.

L’indice de la « réactivité » technologique

À l’aube de la quatrième révolution industrielle, la nécessité de transition vers des systèmes qui regroupent plusieurs technologies numériques de plus en plus puissantes et à l’avant-garde, continue de croître. Dans ce contexte, le « Networked Readiness Index » est l’indicateur clé qui mesure la manière dont les pays font face à l’ère numérique et à ses évolutions continuelles. Ce thème a été abordé pendant le World Economic Forum 2016, à travers une réflexion sur la mesure dans laquelle (et surtout comment) l’économie moderne utilise les technologies de l’information et de la communication pour augmenter la compétitivité et le bien-être.

Données, études et évaluations

Le Networked Readiness Index montre comment chaque pays aborde cette transition, une sorte de « capacité réactive » qui se mesure à travers l’analyse et l’association de différents facteurs. Les données analytiques sont recueillies par des agences internationales comme l’Union Internationale des Télécommunications, l’Unesco, la Banque mondiale et autres agences des Nations Unies. D’autres indicateurs proviennent du Forum économique international exécutif, Opinion Survey. L’évaluation prend acte du fait que le pays possède ou pas, les dispositifs nécessaires aux technologies numériques pour satisfaire son potentiel et plus exactement, de l’impact qu’ont ces technologies sur l’économie et la société.

Résultats et réflexions intéressantes

Ce qui ressort du dernier comparatif est très significatif. Par exemple, il est intéressant de noter que la puissance économique ne reflète pas nécessairement la disponibilité du réseau. Il suffit de rappeler, par exemple, que parmi les 10 premiers pays asiatiques, alors que Singapour est à la pointe de la technologie, dans le classement, la Chine ne totalise que 4 points de plus que le Sri Lanka. Ou encore que, 7 pays se distinguent notamment en termes d’impact économique pour la numérisation de leurs entreprises : la Finlande, la Suisse, la Suède, Israël, Singapour, les Pays-Bas et les États-Unis.