Les Smart Home au centre des expectatives

De plus en plus de gens s’intéressent au Smart Home, une habitation qui grâce aux dernières découvertes de la domotique soit sûre, efficiente et pratique. Les entreprises du secteur s’efforcent de s’adapter aux demandes du marché et au développement des technologies de l’Internet des Objets liées à ce segment qui s’accroît de manière exponentielle, et qui comporte également des enjeux techniques et juridiques. 

Comment accélérer l’avènement des Smart Home

La maison connectée est une réalité de plus en plus concrète. Le site Iot Agenda consacre un article aux stratégies à adopter pour accélérer la diffusion de cette nouvelle idée d’habitation. La question cruciale étant les coûts en termes d’argent, mais aussi le temps qu’il va falloir pour que les différents appareils fonctionnent réellement de manière intégrée.

Les problèmes de l’Internet des Objets

Le thème des Smart Home, et plus généralement de l’Internet des Objets, soulève d’importantes questions juridiques, liées notamment à la gestion des données et de la confidentialité. Anita Basi et Gareth Stokes sur le site de V3 ont identifié et expliqué cinq problèmes que l’on ne peut pas ignorer.

Un langage commun

Rinnovabili.it consacre un article au modèle SPINE, réalisé par Energy@home et EEBus. Il s’agit d’un « langage commun » qui permet la communication entre appareils de l’Internet des Objets, en dehors du secteur et du protocole de réseau utilisé. Un instrument très important permettant de coordonner plus étroitement tous les instruments innovants qui peupleront les logements du futur.

Sécurité et protection

D-Link, entreprise spécialisée dans la réalisation d’infrastructures de réseau, a demandé à 8500 personnes résidant dans les principaux pays européens, à quoi sert un Smart Home. La plupart des réponses ont mentionné la sécurité et la protection, considérées aujourd’hui comme de véritables biens primaires, tel que le souligne le portail Data Manager Online.

Simplicité et efficience

Sont les concepts clés, que les entreprises en domotique devraient cibler pour répondre aux exigences des clients. Du moins, c’est le point de vue de Maurizio Arena, de Schneider Electric Italiainterviewé sur le portail Internet4Things.