Les télécommunications prennent une plus grande part dans l’Internet des objets

Les activités liées à l’Internet des objets présentent des taux de croissance élevés, surtout celles venant du monde des automobiles et de l’habitat intelligents. Les compagnies de télécommunications ont flairé la bonne affaire et essaient de se positionner comme acteur principal du marché. 

Investissements en croissance

Selon les chiffres officiels, au cours du quinquennat 2011-2015, les investissements autour de l’IoT (y compris les acquisitions) ont atteint les 31 milliards de dollars. Notamment, en 2015, on dénombre 19 acquisitions par rapport à 4 seulement, en 2011. Sur le marché on distingue surtout les sociétés high-tech et les compagnies de télécommunications, mais avec des stratégies différentes. En fait, alors que le monde de la technologie a décidé de s’orienter vers des investissements très substantiels dans des domaines existants, les télécommunications ont décidé de miser sur les start-up innovantes, de les valoriser et d’accompagner leurs croissances à moyen et à long termes.

Un réseau à l’épreuve de l’IoT

Il semblerait donc que les Telecom aient flairé la bonne affaire, et sur le point de se positionner afin d’en profiter le mieux possible. Par ailleurs, la multiplication des appareils connectés en circulation fait appel à un réseau capable de supporter le poids de transmissions massives de données. Ceci ouvrant de larges champs d’innovation, en particulier dans deux directions : une convergence entre réseau fixe et mobile et le développement des connexions wireless de proximité. De plus, selon les experts, le boom de l’IoT n’entraînera pas la disparition définitive des services de Voix sur IP, mais leur confèrera une nouvelle vie.

Les obstacles à franchir

Cependant, le boom de l’IoT n’assure pas que des gains, mais génère quelques obstacles à abattre pour lui permettre de décoller réellement. En tête des questions à résoudre, la construction d’un cadre normatif international qui aborde clairement et avec une vision communautaire les thèmes de la sécurité et de la vie privée étroitement liés à l’Internet des objets. En la matière, le besoin se fait sentir d’élaborer une législation qui passe outre les règlementations de chaque pays, et mette les opérateurs en condition d’opérer aisément à un plan transnational.