Orval: le réseau qui reliera l’Algérie à l’Espagne

Orval est le nouveau projet, signé Alcatel Lucent, qui élargira le réseau sous-marin en fibre optique en Méditerranée. Il s’agit d’une nouvelle liaison qui, d’ici à 2016, unira l’Espagne à l’Algérie. Une section brève (560 km) mais stratégique, surtout pour le pays nord-africain.

Entre l’Algérie et l’Espagne, il y aura Orval

L’accord officiel a été signé il y a six mois; son achèvement est prévu pour la fin 2016. La réalisation de Orval, le nouveau système de câbles en fibre optique en Méditerranée, sera confiée à Alcatel Lucent, en collaboration avec IT Marine (qui s’occupera des opérations maritimes). En revanche, le financement de ce projet sera apporté par le Ministère algérien de la poste et des technologies de l’information et de la communication pour lequel cette infrastructure constitue un nœud stratégique. Ce câble aura une longueur de 560 km et reliera Oran, en Algérie, avec Valence, en Espagne, et disposera d’une capacité de 100 gigabits par seconde. Orval constituera donc une pièce supplémentaire du réseau sous-marin déjà très large du bassin méditerranéen, qui renforce ainsi son rôle de plaque-tournante des télécommunications aussi bien sur la route est-ouest que sur la route sud-nord.

Stratégie algérienne

Les premiers à bénéficier de la réalisation d’Orval seront les 42 millions d’habitants qui, entre l’Espagne et l’Algérie, constateront l’amélioration des prestations du service haut débit. Cependant, ce projet est stratégique surtout pour le pays nord-africain et pas seulement en matière de transmission du réseau et de connectivité. En effet, ce nouveau système en fibre optique s’inscrit dans le cadre du plan d’investissements dénommé ORSEC visant à lutter contre les effets dramatiques d’éventuelles catastrophes naturelles (à l’instar du tremblement de terre ayant frappé le pays en 2003) y compris par le biais d’une amélioration des systèmes d’information et de communication internationaux.

Abdelhak Benkrid, Ministre algérien de la poste et des technologies de l’information et de la communication a déclaré qu’au travers de Orval, le pays vise à « améliorer les services proposés et à accroitre le nombre d’utilisateurs du haut débit. »