5G

Qu’est-ce que la 5G?

Lorsqu’on parle de 5G, on fait référence à une norme spécifique de connexion mobile, qui correspond à une vitesse très élevée de téléchargement et de chargement, destinée à de multiples usages, et exploitable par les dispositifs les plus disparates.

Cependant, en prenant un peu de recul, on constate que la connectivité mobile a énormément changé au cours du temps, et qu’aujourd’hui on peut bénéficier du réseau 3 et 4G (ou LTE) sur une grande partie de la planète.

Ce dernier type de connexion, la 4G, est déjà par elle-même extrêmement performante et souvent plus rapide que de nombreux réseaux domestiques utilisant l’ADSL en l’absence de fibre optique. Parmi les choses qu’il est possible de faire à une telle vitesse, il y a la visualisation vidéo en HD, et la capacité de télécharger en minimisant la latence.

Dans ce cas, qu’a donc la 5G de si différent par rapport à cette technologie ?

Le facteur qui différenciera la 5G des autres normes de communication est naturellement la vitesse de connexion. Substantiellement, ce qui changera de l’utilisation courante, sera de disposer d’une connexion de données mobiles jusqu’à 1000 fois plus rapide que l’actuelle 4G : une valeur qui permettra une exploitation beaucoup plus vaste par rapport à aujourd’hui.

En outre, c’est la technologie autour de nous qui changera. On utilisera de plus en plus les dispositifs appartenant à l’univers de l’IdO (Internet des Objets), c’est-à-dire des terminaux connectés en permanence au réseau : machines à laver, cafetières, assistants virtuels, dispositifs domotiques.
Ces dispositifs, pour fonctionner, auront besoin d’une connexion de données mobiles de plus en plus rapide selon des protocoles qui en attestent les prestations et la sécurité.

use of smartphone

Un peu d’histoire : les connexions mobiles

Les types de connexion de données mobiles disponibles ont été très différentes au fil des années. En observant les choses d’une perspective historique, il faut retourner en 1991, lorsque la connectivité « 1G » a vu le jour.
Il s’agissait d’un protocole qui ne permettait que de téléphoner, mais qui, dans le contexte historique où il évoluait, représentait déjà un énorme pas en avant.

Ensuite, est apparue la 2G, qui, avec des protocoles comme le GSM, a permis aussi d’envoyer des SMS. La 3G, technologie encore en vogue aujourd’hui, a permis au contraire l’échange de volumes de données de plus en plus conséquents et à une vitesse plus raisonnable garantissant de fait, une connexion efficace à Internet en situation de mobilité.

Enfin, la 4G a permis que tout cet énorme échange de données et d’informations puisse être effectué à une vitesse encore plus performante, et constitue aujourd’hui le protocole utilisé dans toutes les régions du monde, avec de plus grandes possibilités de connexion.

Et la 5G ?

La 5G, apportera à tout cela encore plus de vitesse, mais comment ? Grâce au réseau de distribution, en faisant en sorte qu’il s’appuie sur un nombre très élevé d’antennes et de cellules, de sorte que ces dernières entre elles puissent rendre le signal encore plus repérable, en évitant ainsi la fibre optique et les problèmes qui lui sont propres.

Il faudra néanmoins patienter encore un an ou un peu plus : les premiers téléphones supportant la 5G arriveront sur le marché entre 2019 et 2020, et s’étendront ensuite.