SAT3 WASC, le câble qui traverse l’Afrique de l’Ouest

SAT3 WASC est l’un des câbles sur lesquels VueTel Italie a construit le réseau et à travers lequel transitent ses services de données. Une infrastructure stratégique qui traverse toute l’Afrique de l’Ouest et la relie à l’Europe. 

SAT3 WASC, du Portugal à l’Afrique du Sud

Partant de Sesimbra, au Portugal, il arrive à Melkbosstrand, en Afrique du Sud. Tout au long du parcours de plus de 14 000 Km, SAT3 WASC transite par 10 autres localités, dans 9 pays différents : Chipiona (Espagne), Alta Vista (Canaries-Espagne), Dakar (Sénégal), Abidjan (Côte d’Ivoire), Accra (Ghana), Cotonou (Bénin), Lagos (Nigeria), Douala (Cameroun), Libreville (Gabon), Cacuaco (Angola). Ces rares données géographiques contribuent à elles seules à comprendre l’importance stratégique d’un câble de fibre optique qui traverse le continent africain de façon verticale, devenu un marché prometteur pour les télécommunications qui dessert toute la côte ouest.

Dans la seconde moitié de l’année 2014, SAT3 WASC a subi une mise à niveau, attribuée à Alcatel Lucent, pour le maintenir à des normes de qualité élevées. Suite à la refonte, sa portée a été améliorée jusqu’à 920 Gigabit / sec. dans le nord du Ghana et 800 Gigabit / sec. dans le sud.

La connexion avec SAFE

Mise en service en avril 2002, cette infrastructure a été un véritable tournant dans le trafic Internet entre l’Europe et l’Afrique, et représente donc le premier lien entre les deux continents. Par ailleurs, SAT3 WASC est devenu encore plus important en raison du croisement avec un autre couloir « numérique », à savoir le câble SAFE qui va de l’Afrique du Sud vers l’Asie et s’étend sur 13.500 kilomètres. Le complexe SAT3 WASC SAFE peut donc faire transiter le trafic des données d’Europe en Malaisie. Dans son ensemble, cette structure implique 36 pays, et son coût de mise en œuvre représente plus de 600 millions de dollars.

Le carrefour portugais n’en est pas moins central, dans la mesure où SAT3 / WASC croise SeaMeWe3, lequel s’oriente de plus en plus vers l’Asie mais en passant par la Mer Méditerranée.