Smart Home, le futur à portée de main

Les maisons « intelligentes » ont été le thème central de « Connections Europe », rassemblement consacré à l’Internet des Objets qui s’est déroulé les 10 et 11 novembre à Amsterdam. VuBlog propose un bref rapport sur le sujet, avec quelques articles qui aident à mieux comprendre le cadre de développement des maisons du futur, entre business et innovation.

Le secteur de la domotique

Le chiffre d’affaires des biens et services dédiés aux maisons « intelligentes » atteindra près de 123 milliards de dollars en 2020. C’est ce qu’affirme un article de Forbes, qui cite une récente étude menée par Deutsche Telecom. Selon cette étude, dans 10 ans, près de 300 millions de familles utiliseront des dispositifs intelligents associés à leurs maisons avec l’augmentation exponentielle consécutive de la demande que cela suppose.

Du côté des consommateurs

Les goûts et les préférences des consommateurs orientent le marché des produits liés à la maison « intelligente ». Pour mieux comprendre les tendances actuelles, ITProPortal a interrogé Kevin Wen, Président de D-Link Europe. Le manager de souligner que ces douze derniers mois, on a observé une véritable évolution de l’opinion publique par rapport aux possibilités d’interaction entre technologies et logement.

Une question de sécurité

Les principales préoccupations des consommateurs relatives à l’habitat « intelligent » sont liées à la question de la sécurité. En effet, on considère qu’à 37 %, ils retiennent le niveau de protection comme leur priorité en la matière. C’est une étude de Nominum reprise dans un article de NetworkWorld qui le révèle.

La pensée innovante

Selon Adam Fingerman, de TechCrunch, pour profiter vraiment du potentiel des maisons « intelligentes », il faut obtenir un changement de mentalités, il faut voir en grand. Ainsi, il ne suffit plus de se concentrer sur les besoins des célibataires et des familles, mais il faut s’intéresser aux exigences de toute la communauté de référence. C’est bien la collectivité qui peut tirer le meilleur parti de la construction d’une société véritablement connectée et « intelligente ».