Smart mobility, les mégadonnées sur la voie du futur

Dans le futur, les automobiles qui circulent en ville seront de plus en plus connectées, avec les effets positifs que cela implique pour la mobilité urbaine en termes de sécurité, ainsi qu’en termes de commodité de conduite, et de respect de l’environnement. Il en sera également question au Smart Mobility World, qui se tiendra à l’autodrome de Monza du 28 au 30 octobre. VueBlog a publié cinq articles de grand intérêt à ce sujet.

Monza, capitale de la mobilité intelligente

Il s’agit de trois journées de rencontres, de conventions et de conférences dédiées aux technologies de « l’Internet des choses » appliquées à la mobilité individuelle et collective. Du 28 ou 30 octobre, Monza accueillera le « Smart Mobility World », la plus grande manifestation européenne en la matière. Pour de plus amples informations, consultez l’article paru sur le portail d’InfoMotori.

La mobilité «smart», mais aussi «green»

Le portail web de technologies WebNews, creuse le sujet du « mariage » entre mobilité et l’Internet des choses en termes écologiques. L’application des nouvelles technologies peut en fait faciliter l’adoption de services et d’activités qui diminuent les encombrements du trafic en milieu urbain.

shutterstock_211212058

Un secteur à gros chiffres

Business Insider dédie un article à la mobilité « intelligente », qui souligne comment le futur de l’automobile, en termes d’affaires, repose sur la rencontre entre les véhicules automobiles et les mégadonnées. En 2020, écrit Matthew deBord, 75 % des automobiles vendues dans le monde seront « connectées ».

Un volume d’affaires de 25 milliards de dollars

Selon l’article publié par Key4Biz, qui cite un rapport de Navigant Research, d’ici à 2024, le volume d’affaires mondial de la mobilité urbaine « intelligente » atteindra une valeur de 25 milliards de dollars. Pour accompagner ce fort développement, il sera également nécessaire de faire face aux mutations sociales, qui inciteront une part croissante de la population mondiale à vivre en ville.

New York expérimente l’application «Drive Smart»

Key4Biz consacre à nouveau un article à « Drive Smart », une application pour smartphone grâce auquel les autorités locales de New York prétendent améliorer la sécurité routière en ville et diminuer la pollution atmosphérique causée par les véhicules utilitaires légers. A ce jour, il s’agit encore d’un projet pilote limité à 400 conducteurs dotés d’un dispositif intégré au véhicule et connecté à l’ordinateur de bord, qui diffuse des informations sur la pollution atmosphérique ou sur la présence d’encombrements et de déviations de la circulation.