african startups

Startup: TechCrunch, sa première compétition en Afrique Sub-saharienne

Visiblement, TechCrunch va accueillir sa première compétition de startup en Afrique Sub-saharienne. Grâce à son sponsor Facebook, la compétition aura lieu à Nairobi le 11 octobre cette année.

L’objectif de cette initiative est de recherche les meilleurs innovateurs d’Afrique Sub-saharienne, des créateurs et des entrepreneurs techniques pour participer à TechCrunch Battlefield Africa 2017. Il y a trois catégories pour déposer sa candidature : bien social, productivité et utilité, jeu et divertissement.

Les juges choisiront un gagnant dans chaque catégorie et sélectionnent un gagnant global, «Startup la plus prometteuse de l’Afrique Sub-saharienne », dont les fondateurs gagneront 25 000 USD$ en non liquidités plus un voyage tous frais payés pour deux à San Francisco pour entrer en compétition dans l’événement phare de TechCrunch, Disrupt SF 2018.

Les startups d’Afrique sub-saharienne aident à libérer le potentiel de la région, des technologies du dernier mille que délivre edtech, agritech et medtech dans des endroits reculés à des innovations fintech mobiles qui facilitent les transactions financières et les prêts dans les villes trépidantes.

La diversité de l’Afrique sub-saharienne dans les langues, les cultures, la technologie et les conditions de vie demande énormément de créativité de la part des entrepreneurs.

Les startups d’Afrique sub-saharienne, par exemple, se sont avérées particulièrement compétentes pour innover avec des applications mobiles à bas coût, plutôt que des applications web à large bande puissantes et à forte intensité de capital.

Cela est pertinent dans une région où l’accès à un téléphone portable est souvent plus probable qu’un accès à de l’eau propre ou de l’électricité.

Si vous voulez en savoir plus sur cette initiative, consultez le site web TechCrunch ici.